Berliner Boersenzeitung - Entretien avec Ricardo Quintas, fondateur et PDG d'Adamastor

EUR -
AED 3.985487
AFN 78.312185
ALL 103.913093
AMD 437.144737
ANG 1.949108
AOA 902.774155
ARS 913.569022
AUD 1.660421
AWG 1.955829
AZN 1.848918
BAM 1.955106
BBD 2.183624
BDT 118.697841
BGN 1.958763
BHD 0.407655
BIF 3090.702256
BMD 1.085065
BND 1.456083
BOB 7.473346
BRL 5.376174
BSD 1.081516
BTN 89.648159
BWP 14.896709
BYN 3.539243
BYR 21267.266374
BZD 2.179926
CAD 1.473681
CDF 3005.629365
CHF 0.959472
CLF 0.038025
CLP 1040.170556
CNY 7.808997
COP 4245.991925
CRC 553.703338
CUC 1.085065
CUP 28.754212
CVE 110.22585
CZK 25.377535
DJF 192.5816
DKK 7.462102
DOP 63.507444
DZD 146.259158
EGP 33.471112
ERN 16.275969
ETB 61.072009
FJD 2.436192
FKP 0.857546
GBP 0.857284
GEL 2.875845
GGP 0.857546
GHS 13.735122
GIP 0.857546
GMD 73.703057
GNF 9294.698745
GTQ 8.447999
GYD 226.259638
HKD 8.494758
HNL 26.707514
HRK 7.628107
HTG 143.389072
HUF 394.551615
IDR 17037.630267
ILS 3.869453
IMP 0.857546
INR 89.893643
IQD 1416.796788
IRR 45618.833048
ISK 149.851563
JEP 0.857546
JMD 168.700082
JOD 0.769354
JPY 162.862816
KES 156.274495
KGS 97.004564
KHR 4398.43778
KMF 493.189035
KPW 976.688459
KRW 1445.201669
KWD 0.333987
KYD 0.90128
KZT 489.16626
LAK 22594.974804
LBP 96847.502077
LKR 333.621506
LRD 208.332783
LSL 20.728827
LTL 3.203914
LVL 0.656345
LYD 5.223145
MAD 10.890632
MDL 19.218174
MGA 4870.270196
MKD 61.608118
MMK 2271.093362
MNT 3667.556964
MOP 8.720403
MRU 43.30534
MUR 49.684853
MVR 16.714054
MWK 1820.653347
MXN 18.463355
MYR 5.149178
MZN 68.905652
NAD 20.728781
NGN 1712.297469
NIO 39.805862
NOK 11.46023
NPR 143.437055
NZD 1.777047
OMR 0.417707
PAB 1.081516
PEN 4.089348
PGK 4.124535
PHP 60.793462
PKR 302.006335
PLN 4.322365
PYG 7906.191909
QAR 3.950449
RON 4.974049
RSD 117.143393
RUB 99.429937
RWF 1397.303711
SAR 4.069268
SBD 9.196949
SCR 14.687383
SDG 652.1242
SEK 11.240993
SGD 1.459199
SHP 1.375591
SLE 24.679712
SLL 21430.026433
SOS 620.118401
SRD 38.405903
STD 22458.646709
SVC 9.462639
SYP 14107.852882
SZL 20.728638
THB 38.703211
TJS 11.842294
TMT 3.808577
TND 3.390868
TOP 2.574804
TRY 34.060074
TTD 7.339393
TWD 34.26016
TZS 2757.820488
UAH 41.27654
UGX 4232.496718
USD 1.085065
UYU 42.334964
UZS 13534.192977
VEF 3913403.900669
VES 39.10036
VND 26752.267982
VUV 130.101458
WST 2.910579
XAF 655.724102
XAG 0.046847
XAU 0.000521
XCD 2.932442
XDR 0.814911
XOF 655.724102
XPF 119.331742
YER 271.704077
ZAR 20.683545
ZMK 9766.88747
ZMW 25.495944
ZWL 349.390362
  • AEX

    5.6800

    854.1

    +0.67%

  • BEL20

    37.3500

    3698.82

    +1.02%

  • PX1

    7.1300

    7934.17

    +0.09%

  • ISEQ

    32.2600

    9521.49

    +0.34%

  • OSEBX

    8.9900

    1275.14

    +0.71%

  • PSI20

    41.8700

    6199.59

    +0.68%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    76.7700

    2203.45

    +3.61%

  • N150

    25.7600

    3286.41

    +0.79%

Entretien avec Ricardo Quintas, fondateur et PDG d'Adamastor
Entretien avec Ricardo Quintas, fondateur et PDG d'Adamastor

Entretien avec Ricardo Quintas, fondateur et PDG d'Adamastor

« Adamastor se trouve à l'avant-garde de l'innovation automobile. »

Taille du texte:

PORTO, Portugal, 3 décembre 2023 /PRNewswire/ -- Ricardo Quintas, l'un des créateurs d'Adamastor, occupe actuellement le poste de PDG au sein de cette marque portugaise établie à Porto. La vision d'Adamastor repose sur une approche innovante, avec une équipe équilibrant expérience et jeunes talents, ainsi que sur le développement interne de technologies avancées et d'outils numériques de pointe. Son objectif ultime est de concevoir, développer et commercialiser une voiture ultraperformante haut de gamme, prévue sur le marché dès 2025.

Adamastor is preparing to launch the first super sports car manufactured in Portugal.

De nombreuses questions se poseront encore, et il est indéniable que l'homme à l'origine d'Adamastor aura encore de nombreuses anecdotes à partager sur la concrétisation de ce rêve. Toutefois, à travers un peu plus d'une douzaine de questions, Ricardo Quintas nous guide à travers les liens unissant le présent et l'avenir de ce constructeur de voitures ultraperformantes, représentant non seulement une entreprise, mais surtout une passion profonde.

Comment Adamastor a-t-elle vu le jour et comment a-t-elle évolué jusqu'à présent ?

Fondée en 2015, Adamastor avait pour objectif initial de faciliter la collaboration entre le monde académique et celui des affaires afin de développer de nouvelles technologies arborant fièrement une signature portugaise. Dans le cadre de ce projet, les entreprises subventionnaient les recherches menées par les universités. Adamastor émerge comme le fruit concret de cette idée, fusionnant deux domaines parfois éloignés mais indissociables. Le développement d'une voiture ultraperformante a été la voie choisie pour concrétiser cette vision.

Comment s'est formée l'équipe d'Adamastor et quel est son effectif actuel ?

Initialement, l'équipe a pris forme grâce à la collaboration des fondateurs, Nuno Faria et moi-même, auxquels se sont ensuite joints Frederico Ribeiro et Ricardo Ribeiro. Par la suite, nous avons élargi nos rangs en recrutant d'autres ingénieurs et mécaniciens issus de l'université ou que nous connaissions déjà. Le recrutement de nouveaux talents a toujours été guidé par la nécessité d'évolution et l'acquisition de connaissances techniques supplémentaires. La moitié de notre équipe se compose d'anciens étudiants universitaires, tandis que l'autre moitié est constituée de techniciens spécialisés bénéficiant d'une vaste expérience du marché. Parallèlement, des partenariats avec l'INEGI et la FEUP ont été établis pour renforcer nos capacités techniques. Actuellement, l'équipe d'Adamastor compte quatorze membres.

Pourquoi opter pour le lancement d'une marque de voitures ultraperformantes plutôt que de choisir une approche plus généraliste à fort volume ?

Le choix de se positionner dans le segment des voitures ultraperformantes plutôt que dans celui des marques généralistes à fort volume s'explique par plusieurs considérations. Nous devrions rivaliser avec des entreprises comme Renault, Citroën ou FIAT et cela nécessiterait la construction d'énormes usines. Et puis il y a la question du prix. Nous devrions proposer des voitures peu coûteuses pour entrer sur le marché. Nous avons donc décidé d'investir dans un secteur de niche, un produit rare, unique, technologiquement avancé, où le prix n'est pas le problème, mais l'exclusivité et la performance le sont. Avec cet investissement, nous plaçons Adamastor à la pointe de la technologie automobile, en fabriquant des voitures à la main, loin des grands volumes. J'ai récemment visité Ferrari et j'ai appris qu'ils avaient la capacité de produire 61 voitures par jour. Mais notre objectif est de produire 25 voitures par an et que chacune d'entre elles soit fabriquée exclusivement par une équipe, du début à la fin. Le client connaîtra les personnes qui ont construit sa voiture et pourra s'adresser à elles en cas de problème. Nous voulons offrir au client les dernières technologies. En termes d'aérodynamique, par exemple, concernant l'effet Venturi et l'effet de sol, Adamastor avait déjà développé en 2019 une technologie équivalente à celle utilisée actuellement en Formule 1. Pour y parvenir, nous devons nous adapter aux changements et aux développements constants, par exemple en ce qui concerne les exigences de la législation en matière d'homologation. Nous voulons également être un fournisseur de technologie pour le marché. Notre objectif est de concéder des licences et de vendre la technologie que nous développons nous-mêmes ou dans le cadre de partenariats.

Dans un secteur automobile où l'électrification devient de plus en plus incontournable, pourrait-ce représenter un défi pour la réussite d'Adamastor ? Existe-t-il une place pour une voiture ultraperformante électrique dans le futur de la marque ?

L'électrification des véhicules est actuellement considérée comme une solution incontournable, mais ce n'est peut-être pas une solution pour l'avenir. De nombreux opérateurs avancent que cette dépendance croissante aux batteries engendre des problèmes qui dépassent ceux qu'elle est censée résoudre. Cependant, la structure relativement modeste d'Adamastor et sa grande capacité de réactivité représentent des atouts majeurs. En effet, la marque peut rapidement basculer d'un système de transmission à un autre, étant donné qu'elle ne développe pas ces composants en interne. Adamastor se concentre sur la conception du châssis et de la carrosserie. Le système de transmission provient de l'extérieur. Cela nous confère une flexibilité importante pour répondre aux évolutions du marché. Quant à la possibilité d'intégrer une voiture ultraperformante électrique à l'avenir, il est essentiel de distinguer cette catégorie de véhicule d'une voiture ordinaire, dont le seul objectif est de transporter efficacement d'un point A à un point B. Une voiture ultraperformante incarne le plaisir de conduire. Bien sûr, il existe des voitures électriques impressionnantes, mais il leur manque quelque chose. Elles manquent de caractère. Sans cela, il s'agit juste de voitures très rapides au design agressif.

Sur une note plus personnelle, comment est née votre passion pour les voitures ? Quelles voitures se trouvent dans votre garage ?

Ma passion pour les voitures a commencé en 1973, lorsque mon père m'a offert une voiture à pédales. Je me souviens clairement avoir dit à mes amis dans la rue où je vivais : « un jour, je mettrai un moteur dans cette petite voiture ». Ça m'a pris 50 ans, mais j'ai tenu cette promesse. Après avoir obtenu mon permis de conduire, j'ai toujours opté pour des voitures abordables, la plus mémorable étant une Volkswagen Golf d'occasion. C'est la meilleure voiture que j'aie jamais eue et celle qui demeure chère à mon cœur. Au fil des années, mes investissements dans les voitures ont été limités en raison de contraintes financières et d'autres priorités de la vie. J'ai économisé patiemment pour concrétiser mon rêve de posséder la voiture idéale, que je conserve aujourd'hui dans ma collection et utilise de temps à autre. Ma collection actuelle comprend une Mercedes-Benz 190 SL de 1955 entièrement restaurée et une Porsche 911 GTS de 2015. Cependant, mon véritable rêve est de créer une voiture portugaise avec mon équipe.

En termes de production et d'un point de vue commercial, quels sont les objectifs d'Adamastor à court/moyen terme ? Combien de voitures prévoyez-vous de produire et de livrer aux clients au cours des prochaines années ?

Le plan d'entreprise d'Adamastor vise à fournir deux voitures de route et deux voitures de course d'ici à 2025. Notez que la capacité de production prévue pour Adamastor est de 25 voitures par an, comme mentionné précédemment, avec une mise en œuvre prévue d'ici à 2026. Cela s'accompagnera également de la fourniture de pièces de rechange et de remplacement. Adamastor produira toujours des séries limitées à 60 unités de ses modèles.

Quels sont les principaux marchés internationaux sur lesquels Adamastor entend étendre sa présence ?

Initialement, en raison des exigences en matière d'homologation, Adamastor envisage de se positionner sur le marché européen et aux Émirats arabes unis. Par la suite, l'objectif est clairement de s'étendre vers les marchés américain, sud-américain, océanien et asiatique.

Quel est le modèle commercial d'Adamastor ? Y aura-t-il des salles d'exposition, et qu'en sera-t-il du service et de l'entretien ?

Nous n'envisageons pas d'investir dans des salles d'exposition. Au lieu de cela, notre investissement se dirigera vers les services, assurant ainsi un service transversal et intégré pour chaque acquéreur d'une Adamastor. Les voitures ultraperformantes Adamastor seront exclusivement vendues à l'usine, permettant aux clients de personnaliser leur véhicule selon leurs préférences. En matière d'entretien ou de réparation, Adamastor prendra l'initiative de se déplacer vers le client, inversant ainsi la procédure habituelle. L'équipe se rendra sur place pour évaluer tout dysfonctionnement ou dommage éventuel. Si nécessaire, le véhicule sera transporté jusqu'à l'usine Adamastor pour une remise en état. En cas de réparation mineure ou d'opération de maintenance, et si les conditions le permettent, l'intervention pourra même avoir lieu au domicile du client.

Quel est le public cible d'Adamastor ?

Nous avons identifié trois catégories de clients. Tout d'abord, le collectionneur de voitures uniques, un client qui apprécie la voiture en tant que machine qui, comme une œuvre d'art, finira par prendre de la valeur. Non seulement en termes de valeur financière, puisqu'il s'agit d'une édition très limitée, mais aussi pour enrichir sa collection privée. Ensuite, il y a le client passionné par les performances exceptionnelles des voitures ultraperformantes, cherchant à profiter d'une machine qui équivaut essentiellement à une Formule 1 avec une carrosserie et des plaques d'immatriculation. Enfin, il y a le conducteur qui souhaite utiliser sa voiture de manière occasionnelle sur la piste, peut-être en participant à des journées d'entraînement.

Quelles marques considérez-vous comme les principaux concurrents d'Adamastor ?

Notre analyse de marché a clairement identifié nos concurrents, notamment Aston Martin avec sa Valkyrie, ainsi que des marques telles que Pagani, Koenigsegg, Rimac. Nous ne négligeons pas d'autres concurrents importants tels que Mercedes-Benz, Audi, Porsche et Ferrari dans la catégorie des voitures ultraperformantes. Notre proposition sera alignée sur des performances similaires, mais se distinguera par une approche plus simple et un ensemble véritablement compétitif.

Que peut-on attendre d'Adamastor en termes de sport automobile ? Quelle est l'importance de cet aspect dans le développement et la mise en œuvre de la marque ?

Adamastor développera deux modèles distincts, l'un destiné à un usage routier et l'autre dédié à la compétition. Cet aspect revêt une importance capitale pour nous, car il représente une manière de démarquer notre marque sur le marché. En tant que marque portugaise, dans un pays qui joue un rôle limité dans l'industrie automobile, il est essentiel de démontrer les performances, la fiabilité et la résilience exceptionnelles de nos produits sur la piste, au milieu des concurrents. Le programme de sport automobile apporte ainsi deux contributions cruciales. D'une part, il met en avant qu'Adamastor mérite une considération particulière en raison de la qualité et des performances de ses véhicules. D'autre part, il contribue activement au développement continu de nos voitures. En d'autres termes, être sur la scène de la compétition nous pousse à innover et à trouver des solutions plus efficaces et efficientes. D'ailleurs, les pistes des meilleurs circuits du monde deviendront les « salles d'exposition » d'Adamastor.



 

Ricardo Quintas – CEO of Adamastor

 

Adamastor Logo

 

(U.Gruber--BBZ)