Berliner Boersenzeitung - Brésil: le cricket féminin tente une percée au pays du foot

EUR -
AED 3.98319
AFN 76.451771
ALL 100.31831
AMD 421.190479
ANG 1.954896
AOA 949.431718
ARS 1006.17169
AUD 1.645977
AWG 1.954724
AZN 1.841367
BAM 1.956597
BBD 2.190192
BDT 127.451908
BGN 1.954463
BHD 0.408703
BIF 3128.64308
BMD 1.084452
BND 1.458594
BOB 7.495053
BRL 6.120881
BSD 1.084742
BTN 90.79768
BWP 14.717994
BYN 3.549846
BYR 21255.252813
BZD 2.186491
CAD 1.496429
CDF 3106.954287
CHF 0.960284
CLF 0.03723
CLP 1027.279051
CNY 7.875833
CNH 7.879691
COP 4386.910668
CRC 575.034199
CUC 1.084452
CUP 28.737969
CVE 110.75512
CZK 25.41911
DJF 192.728411
DKK 7.462546
DOP 64.415629
DZD 146.064404
EGP 52.416644
ERN 16.266775
ETB 62.348308
FJD 2.441966
FKP 0.835636
GBP 0.839761
GEL 2.944328
GGP 0.835636
GHS 16.819882
GIP 0.835636
GMD 73.498738
GNF 9339.838237
GTQ 8.416428
GYD 226.942429
HKD 8.468273
HNL 26.892445
HRK 7.491338
HTG 143.178313
HUF 393.070622
IDR 17600.650671
ILS 3.95429
IMP 0.835636
INR 90.800867
IQD 1420.631693
IRR 45660.838243
ISK 149.523896
JEP 0.835636
JMD 169.759139
JOD 0.768552
JPY 166.842781
KES 143.700224
KGS 91.34044
KHR 4462.518875
KMF 492.069497
KPW 976.006886
KRW 1499.40082
KWD 0.331495
KYD 0.903968
KZT 514.109386
LAK 24053.137845
LBP 97112.647225
LKR 329.274106
LRD 211.603635
LSL 19.94268
LTL 3.202103
LVL 0.655974
LYD 5.23812
MAD 10.691064
MDL 19.291857
MGA 4920.698479
MKD 61.645107
MMK 3522.256736
MNT 3741.358651
MOP 8.725554
MRU 43.123215
MUR 50.676397
MVR 16.656849
MWK 1882.076257
MXN 19.884224
MYR 5.066514
MZN 69.296452
NAD 19.942924
NGN 1718.042321
NIO 39.934902
NOK 11.954605
NPR 145.276168
NZD 1.827337
OMR 0.41748
PAB 1.084742
PEN 4.074248
PGK 4.190295
PHP 63.463738
PKR 301.965626
PLN 4.298135
PYG 8215.345936
QAR 3.949029
RON 4.971117
RSD 117.088464
RUB 93.529813
RWF 1426.053951
SAR 4.068212
SBD 9.191754
SCR 14.758461
SDG 635.489241
SEK 11.688041
SGD 1.456207
SHP 0.835636
SLE 24.776796
SLL 22740.413354
SOS 619.222252
SRD 31.613986
STD 22445.960155
SVC 9.490865
SYP 2724.717766
SZL 19.932187
THB 39.167177
TJS 11.552205
TMT 3.795581
TND 3.372689
TOP 2.577307
TRY 35.58594
TTD 7.373003
TWD 35.510912
TZS 2928.01964
UAH 44.734319
UGX 4034.643224
USD 1.084452
UYU 43.537732
UZS 13658.668572
VEF 3928483.160563
VES 39.592819
VND 27507.116714
VUV 128.748312
WST 3.040378
XAF 656.224266
XAG 0.037406
XAU 0.000451
XCD 2.930785
XDR 0.818133
XOF 654.470474
XPF 119.331742
YER 271.548512
ZAR 19.892601
ZMK 9761.384202
ZMW 28.256508
ZWL 349.192997
  • AEX

    -11.5300

    903.46

    -1.26%

  • BEL20

    8.8800

    4047.18

    +0.22%

  • PX1

    -85.1100

    7513.73

    -1.12%

  • ISEQ

    -56.4400

    9349.85

    -0.6%

  • OSEBX

    -6.6600

    1440.21

    -0.46%

  • PSI20

    44.5500

    6898.82

    +0.65%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    -5.0400

    2393.25

    -0.21%

  • N150

    -16.9300

    3368.77

    -0.5%

Brésil: le cricket féminin tente une percée au pays du foot
Brésil: le cricket féminin tente une percée au pays du foot / Photo: CARL DE SOUZA - AFP/Archives

Brésil: le cricket féminin tente une percée au pays du foot

Sur un terrain en béton d'une banlieue déshéritée du Brésil, des enfants courent à toute allure derrière une balle. Mais au pays où le football est roi, ils fendent l'air avec une batte de cricket.

Taille du texte:

Bienvenue à Poços de Caldas, ville de 170.000 âmes dans les montagnes du sud-est devenue la capitale d'une aventure improbable: faire du pays de Pelé et de Neymar une nation fan de cricket.

Contre toute attente, le Brésil fait des émules dans cette discipline, grâce à son équipe nationale féminine: depuis 2020, les joueuses brésiliennes sont professionnelles. Le Brésil est de fait le premier pays à avoir une équipe féminine sous contrat pro avant son équipe masculine.

La plupart des joueurs ont appris la pratique grâce aux 63 programmes mis en place par Cricket Brasil, présidé par l'ancien joueur professionnel Matt Featherstone, un Britannique qui a épousé une Brésilienne.

"Ma femme dit que je suis fou" de mettre les Brésiliens au cricket, dit Featherstone, 51 ans.

Mais son charisme et l'esprit régnant dans la collectivité ont fait de Poços de Caldas "la seule ville du Brésil où les enfants sont plus nombreux à jouer au cricket qu'au football", fanfaronne son maire, Sergio Azevedo.

- Cricket au son de la samba -

Lorsque Featherstone s'est installé au Brésil en 2000, il a tenté de promouvoir le cricket dans les écoles privées, où il s'est rapidement heurté à la concurrence du rugby, hockey ou de la voile.

Et c'est dans les quartiers pauvres où la seule option est "le football ou le football" qu'il a découvert que les familles étaient ravies d'avoir une nouvelle offre.

Contrairement à l'Angleterre, où le cricket est traditionnellement un sport pour hommes des classes aisées, "ici on a une page vierge pour écrire l'histoire du cricket comme il nous plaît", dit-il.

Roberta Moretti Avery, capitaine de l'équipe féminine, se souvient de la première fois où elle a regardé du cricket à la télévision.

"Je n'y comprenais rien, je voyais juste tous ces gens habillés en blanc. Et ca n'en finissait plus".

Puis elle s'est aperçue que cela ressemblait à un sport de rue brésilien appelé "taco".

Des esclaves au Brésil auraient inventé ce jeu, après avoir vu des Britanniques venus construire des chemins de fer au 19e siècle jouer au cricket. Ils ont remplacé les battes par des manches à balai, le wicket par des bouteilles.

Le

Brésil a apporté son âme au cricket. L'équipe féminine s'entraîne sur des airs de funk, on joue de la samba avant les matches et on préfère les célébrations bruyantes au rituel du thé avec ses petits sandwiches au concombre.

"La façon dont le cricket s'est développé ici était vraiment cool. On a en a fait quelque chose de sympa", lance la capitaine.

- Argent et sponsors -

Poços de Caldas a aujourd'hui plus de 5.000 joueurs de cricket. Cricket Brasil en ambitionne 30.000 et veut essaimer dans d'autres villes.

Mais le cricket brésilien a déjà ses stars.

En octobre, Laura Cardoso, a réalisé, à 16 ans seulement, ce qu'un journaliste sportif a qualifié de "miracle": éliminer 5 adversaires lors des six derniers lancers, permettant au Brésil de battre le Canada lors des qualifications pour la Coupe du monde 2023 (9-26 février) au format Twenty20.

Cela ne s'était jamais vu chez les femmes en T20, la variante la plus courte de jeu à haut niveau.

Cardoso, qui rentre d'une tournée à Dubaï, pourrait devenir l'une des meilleures joueuses du monde, assure Matt Featherstone.

"Mon Dieu, mais qu'est-ce que j'ai fait pour réussir tout ça", lance la prodige qui a célébré ses 17 ans, elle-même étonnée de ses performances.

L'équipe féminine brésilienne est 28e au classement T20. Elle a remporté quatre des cinq derniers championnats sud-américains.

Les victoires rapportent de l'argent du Conseil international du cricket, mais aussi des sponsors.

Le budget annuel de Cricket Brasil est passé de 5.000 dollars il y a une décennie à 350.000 dollars et permet à l'organisation d'envoyer de jeunes talents à l'université.

Le cricket a changé la vie de plusieurs personnes telle Lindsay Mariano, 20 ans.

"Avant je n'avais même pas de passeport", dit-elle en marge d'un entraînement pour la prochaine tournée africaine de l'équipe nationale.

"Mais grâce au cricket, j'ai voyagé dans le monde entier".

(G.Gruner--BBZ)