Berliner Boersenzeitung - Sans attendre la Fifa, la Pologne et la Suède refusent d'affronter la Russie

EUR -
AED 3.9268
AFN 75.677586
ALL 100.305858
AMD 414.913785
ANG 1.926403
AOA 914.580027
ARS 968.340462
AUD 1.603463
AWG 1.924341
AZN 1.814721
BAM 1.95728
BBD 2.158232
BDT 125.590281
BGN 1.956599
BHD 0.402926
BIF 3073.509394
BMD 1.069079
BND 1.448195
BOB 7.385585
BRL 5.813668
BSD 1.068908
BTN 89.259004
BWP 14.405895
BYN 3.498045
BYR 20953.938752
BZD 2.154529
CAD 1.463531
CDF 3044.735655
CHF 0.953629
CLF 0.036108
CLP 996.328153
CNY 7.762259
CNH 7.790749
COP 4460.430732
CRC 558.722543
CUC 1.069079
CUP 28.33058
CVE 110.346903
CZK 24.945558
DJF 190.313928
DKK 7.457784
DOP 63.087121
DZD 143.956711
EGP 50.998894
ERN 16.036178
ETB 61.676344
FJD 2.397676
FKP 0.838801
GBP 0.845503
GEL 2.961293
GGP 0.838801
GHS 16.194247
GIP 0.838801
GMD 72.456804
GNF 9201.614587
GTQ 8.29404
GYD 223.499025
HKD 8.342394
HNL 26.439501
HRK 7.503261
HTG 141.675819
HUF 396.882529
IDR 17602.965624
ILS 4.008825
IMP 0.838801
INR 89.335833
IQD 1400.245861
IRR 45008.204922
ISK 149.093864
JEP 0.838801
JMD 166.465893
JOD 0.757658
JPY 169.843451
KES 137.379843
KGS 92.899607
KHR 4406.33236
KMF 491.722562
KPW 962.170797
KRW 1484.918058
KWD 0.327961
KYD 0.890774
KZT 497.506247
LAK 23496.769809
LBP 95719.589476
LKR 326.396843
LRD 207.476908
LSL 19.133333
LTL 3.156711
LVL 0.646674
LYD 5.181919
MAD 10.644952
MDL 19.13347
MGA 4839.660071
MKD 61.576568
MMK 3472.325291
MNT 3688.320956
MOP 8.591097
MRU 42.091257
MUR 50.075382
MVR 16.447742
MWK 1853.301589
MXN 19.529822
MYR 5.038594
MZN 68.094998
NAD 19.133512
NGN 1602.549002
NIO 39.349022
NOK 11.268317
NPR 142.814005
NZD 1.743138
OMR 0.411526
PAB 1.068908
PEN 4.067624
PGK 4.168997
PHP 62.903553
PKR 297.687531
PLN 4.321589
PYG 8045.783717
QAR 3.898494
RON 4.976989
RSD 117.052312
RUB 94.611643
RWF 1403.46139
SAR 4.010464
SBD 9.023205
SCR 14.567934
SDG 642.51627
SEK 11.243151
SGD 1.447046
SHP 1.350727
SLE 24.42556
SLL 22418.043818
SOS 610.861974
SRD 32.812692
STD 22127.76665
SVC 9.352942
SYP 2686.092279
SZL 19.124927
THB 39.159694
TJS 11.362393
TMT 3.741775
TND 3.351735
TOP 2.522758
TRY 35.122119
TTD 7.253486
TWD 34.578272
TZS 2806.331519
UAH 43.232678
UGX 4008.031138
USD 1.069079
UYU 42.101249
UZS 13510.027619
VEF 3872793.057869
VES 38.840321
VND 27216.066112
VUV 126.923112
WST 2.994077
XAF 656.453453
XAG 0.035025
XAU 0.000452
XCD 2.889238
XDR 0.811213
XOF 656.444236
XPF 119.331742
YER 267.644047
ZAR 19.135968
ZMK 9622.993081
ZMW 27.230594
ZWL 344.242843
  • AEX

    -8.8700

    924.99

    -0.95%

  • BEL20

    -9.7200

    3879.64

    -0.25%

  • PX1

    -52.9300

    7618.3

    -0.69%

  • ISEQ

    -161.3300

    9384.65

    -1.69%

  • OSEBX

    -4.2300

    1405.17

    -0.3%

  • PSI20

    -44.5600

    6606.55

    -0.67%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    27.4900

    2094.59

    +1.33%

  • N150

    -35.4800

    3343.19

    -1.05%

Sans attendre la Fifa, la Pologne et la Suède refusent d'affronter la Russie
Sans attendre la Fifa, la Pologne et la Suède refusent d'affronter la Russie

Sans attendre la Fifa, la Pologne et la Suède refusent d'affronter la Russie

La Fédération internationale du football (Fifa) prévoit toujours d'organiser en Russie les matches programmés malgré l'invasion de l'Ukraine, mais la Pologne et la Suède ont décidé de ne pas attendre, et ont prévenu samedi qu'elles n'iraient pas affronter les Russes en barrage du Mondial-2022.

Taille du texte:

Les Polonais devaient aller à Moscou le 24 mars pour la demi-finale du barrage dont le vainqueur doit affronter cinq jours plus tard la Suède ou la République tchèque, une rencontre aussi prévue en Russie.

"Trêve de paroles, il est temps d'agir. En raison de l'escalade de l'agression de la Fédération de Russie en Ukraine, l'équipe de la Pologne n'envisage pas de jouer le match de barrage contre l'équipe de la Russie", a écrit sur Twitter le président de la fédération polonaise de football Cezary Kulesza, ajoutant qu'il s'agissait de "la seule décision correcte" face à l'invasion militaire russe en Ukraine.

Le président de la fédération suédoise Karl-Erik Nilsson lui a emboîté le pas: "Quoi que la Fifa décide, nous ne jouerons pas contre la Russie en mars", a-t-il déclaré dans un communiqué exhortant la Fifa à annuler ces rencontres. Le gouvernement suédois avait déjà appelé à "un boycott des liens sportifs" avec la Russie "tant que dure l'invasion de l'Ukraine", selon le ministre des Sports Anders Ygeman.

Sollicitée par l'AFP, la Fédération internationale n'avait pas réagi à ces annonces, samedi en milieu d'après-midi.

La star polonaise, l'attaquant Robert Lewandowski, a salué la prise de position de sa fédération. "Je ne peux pas imaginer jouer un match contre l'équipe nationale russe dans une situation où une agression armée en Ukraine continue", a écrit le joueur du Bayern Munich sur Twitter.

- Infantino "préoccupé" -

Le gardien de but polonais Wojciech Szczesny, marié à une Ukrainienne dont une partie de la famille "est encore en Ukraine", a rejoint son capitaine en écrivant sur les réseaux sociaux, avant même la décision de sa fédération, que sa "conscience ne (le) laissera(it) pas jouer". "Je refuse de me tenir sur le terrain (...) et d'écouter l'hymne russe", a-t-il assuré sur Instagram.

Jusqu'à présent, la Fifa n'a pas encore pris la moindre mesure à l'encontre de la Russie, se contentant, jeudi, de se dire "préoccupée" face à une situation "tragique et inquiétante", selon son président Gianni Infantino.

"Le premier match est dans un mois, nous espérons bien sûr que cette situation sera résolue bien avant cela, nous voulons y croire fermement, mais notre bureau peut prendre une décision à tout moment", avait ajouté le dirigeant en conférence de presse, alors que les fédérations polonaise, suédoise et tchèque avaient déjà officiellement demandé à délocaliser les matches prévus en Russie.

Plusieurs fédérations internationales ont pris des mesures depuis le début de l'invasion jeudi, à commencer par l'UEFA, confédération européenne du football, qui a retiré à Saint-Pétersbourg l'organisation de la prestigieuse finale de Ligue des champions, la relocalisant au Stade de France le 28 mai.

- Appels de sportifs russes -

L'UEFA a par ailleurs annoncé qu'aucun match de ses compétitions ne pourrait se disputer sur le sol russe, et elle "s'apprête" à rompre son contrat avec le géant russe Gazprom, l'un de ses partenaires majeurs, a déclaré une source ayant connaissance des discussion à l'AFP samedi.

Le Grand Prix de Formule 1 de Sotchi, prévu en septembre, a lui aussi d'ores et déjà été annulé, comme toutes les compétitions de ski prévues en Russie d'ici la fin de l'hiver. Le comité international olympique a appelé toutes les fédérations sportives internationales à en faire de même, y compris pour les épreuves prévues au Bélarus, demandant par ailleurs à bannir des compétitions les drapeaux et les hymnes russes et bélarusses.

Des grands noms du sport russe ont également élevé la voix. La star russe du hockey sur glace Alex Ovechkin a plaidé pour la paix: "S'il vous plaît, plus de guerre (...) Nous devons vivre en paix", a-t-il imploré à l'issue d'un entraînement, un message également porté par le tennisman Andrey Rublev ou l'international de football Fedor Smolov.

Le cycliste russe de l'équipe Ineos Pavel Sivakov s'est également positionné "totalement contre la guerre". "La plupart des Russes ne veulent que la paix et n'ont jamais demandé que tout cela se produise", a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

(A.Lehmann--BBZ)