Berliner Boersenzeitung - Russie: l'opposant Navalny, qui risque 10 ans de prison, jure de "continuer la lutte"

EUR -
AED 3.914496
AFN 76.682133
ALL 101.212412
AMD 419.775902
ANG 1.919704
AOA 892.10553
ARS 928.59708
AUD 1.655277
AWG 1.918506
AZN 1.811028
BAM 1.95662
BBD 2.150681
BDT 116.898985
BGN 1.953989
BHD 0.401753
BIF 3052.407714
BMD 1.065837
BND 1.451022
BOB 7.376091
BRL 5.550668
BSD 1.065136
BTN 88.916659
BWP 14.794199
BYN 3.485828
BYR 20890.397875
BZD 2.14708
CAD 1.462909
CDF 2989.671415
CHF 0.970662
CLF 0.037053
CLP 1022.414558
CNY 7.720602
CNH 7.729186
COP 4172.078915
CRC 534.924154
CUC 1.065837
CUP 28.244671
CVE 110.311225
CZK 25.27061
DJF 189.677703
DKK 7.461517
DOP 62.856339
DZD 143.471222
EGP 51.317049
ERN 15.987549
ETB 60.522061
FJD 2.423553
FKP 0.855613
GBP 0.862151
GEL 2.840432
GGP 0.855613
GHS 14.327004
GIP 0.855613
GMD 72.381485
GNF 9156.923014
GTQ 8.284472
GYD 222.853384
HKD 8.352162
HNL 26.297019
HRK 7.546294
HTG 141.299873
HUF 394.800811
IDR 17315.26208
ILS 3.999328
IMP 0.855613
INR 88.841214
IQD 1395.371622
IRR 44831.754175
ISK 150.493874
JEP 0.855613
JMD 166.009564
JOD 0.755465
JPY 164.901446
KES 142.822018
KGS 94.877048
KHR 4328.834254
KMF 493.029366
KPW 959.253337
KRW 1470.40158
KWD 0.328481
KYD 0.887664
KZT 475.274699
LAK 22712.30423
LBP 95385.175102
LKR 321.701787
LRD 205.921379
LSL 20.410508
LTL 3.147138
LVL 0.644714
LYD 5.197129
MAD 10.790722
MDL 19.076815
MGA 4695.96779
MKD 61.573401
MMK 2236.816325
MNT 3677.136729
MOP 8.593701
MRU 42.316187
MUR 49.592986
MVR 16.467446
MWK 1846.373701
MXN 18.186519
MYR 5.097361
MZN 67.677741
NAD 20.410443
NGN 1146.57352
NIO 39.206797
NOK 11.744406
NPR 142.266615
NZD 1.804259
OMR 0.410305
PAB 1.065146
PEN 3.974265
PGK 4.047696
PHP 61.279152
PKR 296.437219
PLN 4.318016
PYG 7880.228182
QAR 3.880177
RON 4.974898
RSD 117.159993
RUB 100.078405
RWF 1373.475539
SAR 3.997887
SBD 8.995843
SCR 14.750641
SDG 624.58032
SEK 11.623706
SGD 1.451664
SHP 1.346631
SLE 24.351492
SLL 22350.065041
SOS 609.12467
SRD 36.80016
STD 22060.666249
SVC 9.319818
SYP 2677.946893
SZL 20.477581
THB 39.422057
TJS 11.636976
TMT 3.741087
TND 3.358468
TOP 2.55156
TRY 34.735296
TTD 7.232963
TWD 34.787852
TZS 2760.517139
UAH 42.409071
UGX 4058.700751
USD 1.065837
UYU 40.897137
UZS 13524.667353
VEF 3861049.171852
VES 38.686323
VND 27130.871322
VUV 126.538296
WST 2.988189
XAF 656.231986
XAG 0.038291
XAU 0.000452
XCD 2.880477
XDR 0.808839
XOF 656.225827
XPF 119.331742
YER 266.832562
ZAR 20.359451
ZMK 9593.814139
ZMW 27.348203
ZWL 343.198959
  • AEX

    7.9100

    867.93

    +0.92%

  • BEL20

    49.3800

    3877.09

    +1.29%

  • PX1

    19.2500

    8041.52

    +0.24%

  • ISEQ

    43.6900

    9974.34

    +0.44%

  • OSEBX

    1.0700

    1342.29

    +0.08%

  • PSI20

    152.3400

    6447.3

    +2.42%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    -19.8800

    2029.24

    -0.97%

  • N150

    12.6200

    3334.87

    +0.38%

Russie: l'opposant Navalny, qui risque 10 ans de prison, jure de "continuer la lutte"
Russie: l'opposant Navalny, qui risque 10 ans de prison, jure de "continuer la lutte"

Russie: l'opposant Navalny, qui risque 10 ans de prison, jure de "continuer la lutte"

L'opposant emprisonné Alexeï Navalny a juré mardi de poursuivre son combat contre le Kremlin, au premier jour d'un nouveau procès où il encourt dix années de réclusion supplémentaires.

Taille du texte:

L'an dernier, le mouvement du principal critique du président Vladimir Poutine a été écrasé par les autorités russes, qui ont ordonné son interdiction et lancé de multiples poursuites judiciaires contre ses cadres.

Alexeï Navalny, qui a survécu à un grave empoisonnement en 2020, est apparu dans une salle d'audience de sa colonie pénitentiaire à une centaine de kilomètres de Moscou, tenue de bagnard et cheveux rasés, toujours très amaigri, au côté de ses avocats et de plusieurs gardes.

"Je dis cela à ceux qui sont contre le pillage de la Russie, à ceux qui n'aiment pas Russie Unie (le parti de Vladimir Poutine)", a-t-il affirmé à la cour. "Je vais continuer de lutter."

Lors d'une pause au début de l'audience, l'opposant de 45 ans a pris son épouse Ioulia Navalnaïa dans ses bras et l'a embrassée à plusieurs reprises en souriant, a constaté une journaliste de l'AFP.

L'emprisonnement de M. Navalny a été vivement critiqué par les pays occidentaux et ce nouveau procès risque de raviver les tensions. "Sa condamnation est incompatible avec les principes d'un Etat de droit", a ainsi dénoncé mardi le chancelier allemand Olaf Scholz lors d'un déplacement à Moscou.

- Procès en prison -

Depuis plus d'un an, Alexeï Navalny purge une peine pour une affaire de "fraude" controversée, dans la colonie pénitentiaire N°2 de Pokrov, à 100 km à l'est de Moscou.

C'est depuis cette prison que se tient son procès qui s'est ouvert mardi, une situation dénoncée par l'opposant et ses soutiens, jugeant qu'il s'agit d'un moyen de limiter la publicité des débats.

"Je ne suis pas encore reconnu coupable, mais on me présente en tenue de prisonnier (...) C'est pour que la grand-mère qui regarde la télé se dise que (je) suis déjà de toute façon en prison", a-t-il protesté.

Dans ce procès, les enquêteurs accusent Alexeï Navalny d'avoir détourné plus de 356 millions de roubles (4,1 millions d'euros) de dons versés à ses organisations anti-corruption, des accusations passibles d'une peine de 10 ans de prison.

"J'ai le droit d'enquêter sur la façon dont est volé notre argent !", a-t-il tonné, estimant qu'il n'y avait aucune preuve qu'il ait volé "un seul centime".

Le militant risque également jusqu'à six mois de prison pour outrage au tribunal lors d'une de ses précédentes audiences. Les deux affaires sont jugées lors d'un même procès.

Ses avocats ont demandé mardi à ce qu'il soit vêtu de vêtements civils et que l'audience soit ajournée et transférée vers un tribunal de Moscou, des demandes rejetées par la juge Margarita Kotova.

- "Je n'ai pas peur" -

Son épouse et soutien infaillible, Ioulia Navalnaïa, s'est insurgée lundi contre la "lâcheté" du Kremlin, qualifiant les nouvelles poursuites contre son mari d'"illégales".

En 2020, Alexeï Navalny a passé plusieurs mois en convalescence en Allemagne après avoir survécu de justesse à un empoisonnement par un agent innervant, dont il tient Vladimir Poutine pour responsable.

Il a été arrêté en janvier 2021 à son retour dans son pays et incarcéré dans une affaire de "fraude" datant de 2014. Une condamnation qui a provoqué de nouvelles sanctions occidentales contre Moscou.

En juin 2021, les principales organisations de l'opposant ont, quant à elles, été qualifiées d'"extrémistes" par la justice, décision qui a entraîné leur fermeture et des poursuites contre nombre de leurs militants. Beaucoup d'entre eux sont désormais en exil.

Fin janvier, M. Navalny a lui-même été placé sur la liste des "terroristes et extrémistes". Il fait d'ailleurs l'objet de poursuites pour "création d'une organisation extrémiste", un crime également passible de 10 ans de prison.

L'un des procureurs a réaffirmé mardi que l'opposant avait mené des "activités extrémistes sous prétexte de lutter contre la corruption".

Avec son ironie habituelle, Navalny avait dit en septembre à ses soutiens de ne pas s'inquiéter car il serait "libre au plus tard au printemps 2051."

"Vous allez alourdir ma peine indéfiniment", a-t-il lancé à ses juges mardi. "Mais qu'est-ce qu'on peut y faire ? Ce que font les gens est plus important que le destin d'une seule personne. Je n'ai pas peur."

(H.Schneide--BBZ)