Berliner Boersenzeitung - JO-2022: les Bleues passent à côté du sprint, le coup de tonnerre Valieva

EUR -
AED 3.906405
AFN 76.812647
ALL 101.055156
AMD 422.130399
ANG 1.916146
AOA 885.879491
ARS 923.56672
AUD 1.657689
AWG 1.917329
AZN 1.816936
BAM 1.956886
BBD 2.146692
BDT 116.684784
BGN 1.957011
BHD 0.400883
BIF 3046.091198
BMD 1.063706
BND 1.451106
BOB 7.373024
BRL 5.556054
BSD 1.06319
BTN 88.898521
BWP 14.695159
BYN 3.479432
BYR 20848.629218
BZD 2.14309
CAD 1.466802
CDF 2967.738634
CHF 0.971073
CLF 0.037854
CLP 1044.516005
CNY 7.699633
CNH 7.73098
COP 4131.315435
CRC 532.490634
CUC 1.063706
CUP 28.188198
CVE 110.326253
CZK 25.207665
DJF 189.335119
DKK 7.46019
DOP 62.814284
DZD 143.390791
EGP 51.590783
ERN 15.955584
ETB 60.495719
FJD 2.422537
FKP 0.853902
GBP 0.85439
GEL 2.84049
GGP 0.853902
GHS 14.278793
GIP 0.853902
GMD 72.145831
GNF 9138.073484
GTQ 8.269514
GYD 222.611502
HKD 8.330681
HNL 26.248573
HRK 7.531206
HTG 140.978272
HUF 394.689041
IDR 17237.029688
ILS 4.000996
IMP 0.853902
INR 88.901854
IQD 1392.773272
IRR 44755.41193
ISK 150.663304
JEP 0.853902
JMD 165.161698
JOD 0.753849
JPY 164.538226
KES 139.879759
KGS 94.78266
KHR 4299.387032
KMF 492.336095
KPW 957.335387
KRW 1481.651414
KWD 0.327835
KYD 0.885992
KZT 477.224957
LAK 22614.342947
LBP 95210.065817
LKR 319.187214
LRD 205.295277
LSL 20.128865
LTL 3.140846
LVL 0.643425
LYD 5.138853
MAD 10.814004
MDL 18.925329
MGA 4673.550832
MKD 61.543751
MMK 2232.739623
MNT 3669.784593
MOP 8.576781
MRU 42.202541
MUR 49.675277
MVR 16.428957
MWK 1842.905861
MXN 17.909291
MYR 5.09731
MZN 67.549725
NAD 20.104423
NGN 1220.815639
NIO 39.131726
NOK 11.673717
NPR 142.237634
NZD 1.807012
OMR 0.409475
PAB 1.06319
PEN 3.974569
PGK 4.026235
PHP 60.561543
PKR 295.839651
PLN 4.343037
PYG 7873.297259
QAR 3.872686
RON 4.975587
RSD 117.095597
RUB 99.270285
RWF 1370.260773
SAR 3.990014
SBD 9.015101
SCR 14.631326
SDG 623.331453
SEK 11.633615
SGD 1.451144
SHP 1.343939
SLE 24.302803
SLL 22305.377897
SOS 607.917707
SRD 37.069048
STD 22016.557734
SVC 9.303165
SYP 2672.592555
SZL 20.266252
THB 38.960877
TJS 11.626146
TMT 3.72297
TND 3.310781
TOP 2.542791
TRY 34.571811
TTD 7.216939
TWD 34.589045
TZS 2749.678886
UAH 42.078162
UGX 4077.263708
USD 1.063706
UYU 41.362965
UZS 13467.477181
VEF 3853329.31692
VES 38.545634
VND 26901.113924
VUV 126.285293
WST 2.982214
XAF 656.321391
XAG 0.03762
XAU 0.000448
XCD 2.874717
XDR 0.807849
XOF 656.321391
XPF 119.331742
YER 266.272136
ZAR 20.207324
ZMK 9574.608605
ZMW 26.659551
ZWL 342.51276
  • AEX

    -9.3700

    874.67

    -1.06%

  • BEL20

    -56.6500

    3796.92

    -1.47%

  • PX1

    -112.6300

    7932.61

    -1.4%

  • ISEQ

    -119.7700

    9778.52

    -1.21%

  • OSEBX

    -18.7900

    1343.16

    -1.38%

  • PSI20

    -44.5100

    6224.16

    -0.71%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    -44.6300

    2080.62

    -2.1%

  • N150

    -41.3000

    3316.46

    -1.23%

JO-2022: les Bleues passent à côté du sprint, le coup de tonnerre Valieva
JO-2022: les Bleues passent à côté du sprint, le coup de tonnerre Valieva

JO-2022: les Bleues passent à côté du sprint, le coup de tonnerre Valieva

Le sans-faute chinois du biathlon français a pris fin vendredi dans le sprint femmes, première course des JO-2022 terminée sans médaille, alors qu'en coulisses des JO-2022 a éclaté une retentissante affaire de dopage concernant la patineuse russe Kamila Valieva.

Taille du texte:

Grâce au relais mixte samedi, à Anaïs Chevalier-Bouchet lundi et à Quentin Fillon Maillet mardi, le biathlon tricolore a déjà apporté trois médailles, une en or et deux en argent, à la délégation française à Pékin sur un total de six.

Mais Anaïs Chevalier-Bouchet, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon et Anaïs Bescond ne sont pas parvenues à poursuivre sur cette belle lancée.

La meilleure d'entre elles, Anaïs Bescond, a terminé à la 9e place, à plus d'une minute, de la Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland, la leader de la Coupe du monde en or, devant la Suédoise Elvira Oeberg et l'Italienne Dorothea Wierer.

Avant la poursuite dimanche, dont l'ordre et les écarts de départ sont définis par les résultats du sprint, les Bleues ne sont pas dans la meilleure position. Julia Simon a terminé 29e, à près de deux minutes de Roiseland (+1:56) et Justine Braisaz-Bouchet 48e (+2:34), tandis qu'Anaïs Chevalier-Bouchet n'en sera pas puisqu'elle a terminé au-delà de la 60e place (68e).

- Lapalus 7e -

Pour l'équipe de France de ski de fond, après la désillusion du sprint avec les éliminations en demi-finales de Richard Jouve et Lucas Chanavat, le 15 km classique a permis de reprendre des couleurs grâce à Hugo Lapalus (7e) et Maurice Manificat (12e). Rassurant en vue du relais 4x10 km de dimanche où les Bleus ont pris l'habitude de briller (3e en 2014 et 2018).

A Zhangjiakou, c'est une page de l'histoire du snowboard qui s'est tournée avec la dernière apparition aux JO et en compétition de Shaun White.

La légende américaine du snow, 35 ans, n'a pas réussi à ajouter une médaille à son triplé en or (2006, 2010, 2018) et s'est classé quatrième, comme en 2014, son plus mauvais résultat aux JO.

White a réussi malgré tout un sacré tour de main: instiller un peu d'émotion, avec ses larmes et l'hommage unanime de ses adversaires et des spectateurs, à des Jeux qui en manquent cruellement jusque-là.

"Je voulais plus aujourd'hui évidemment", a-t-il lâché. "Je suis quand même fier de ce que j'ai fait".

En super-G, le titre est revenu à la Suissesse Lara Gut-Behrami qui s'est offert pour la première fois l'or olympique, sa deuxième médaille à Yanqing après le bronze du géant.

- Décision du TAS avant mardi -

"C'est génial d'avoir réussi à skier comme ça, c'était facile à skier avec cette neige. C'est une piste qu'on ne connaissait pas. On n'a même pas eu les entraînements de descente, donc c'était l'inconnue", a résumé Gut-Behrami qui n'a pas été épargnée par les blessures.

L'Américaine Mikaela Shiffrin, éliminée en slalom et en géant, est restée loin du podium (9e).

Son épreuve n'est programmée que mardi, mais Kamila Valieva, grande favorite pour l'or, suscite beaucoup d'intérêt et de spéculations. Celle qui a permis à la Russie de remporter l'épreuve par équipes s'est entraînée normalement vendredi matin, quoique brièvement.

Peu après cet entraînement, coup de tonnerre: l'ITA, l'instance chargée des contrôles antidopage durant les JO, annonce que la prodige de 15 ans a été contrôlée positive à la trimétazidine lors d'un test effectué le 25 décembre dernier au cours des Championnats de Russie.

Notifiée du contrôle positif mardi --soit au lendemain de la victoire de l'équipe russe sous drapeau neutre dans la compétition par équipes à Pékin à laquelle elle a participé-- l'agence antidopage russe a alors suspendu Valieva "provisoirement avec effet immédiat", avant que cette suspension ne soit levée.

Sa participation à la suite des Jeux de Pékin est désormais suspendue à une décision du Tribunal du sport (TAS), saisi par le CIO et la fédération internationale de patinage (ISU), attendue avant le début de la compétition individuelle femmes mardi.

En patinage de vitesse, le Suédois Nils Van der Poel a ajouté à son titre sur 5000 m celui du 10.000 m, avec un record du monde à la clef, devant le Néerlandais Patrick Roest, déjà médaillé d'argent sur 5000 m, et l'Italien Davide Ghiotto.

Van de Poel est le seul à troubler l'insolente domination des Pays-Bas sur la glace de l'Anneau national de Pékin.

(T.Renner--BBZ)