Berliner Boersenzeitung - L'ambitieux Meta déçoit avec des profits en recul et moins d'utilisateurs sur Facebook

EUR -
AED 3.974286
AFN 79.827681
ALL 103.641408
AMD 439.601792
ANG 1.950219
AOA 899.828371
ARS 906.696106
AUD 1.651345
AWG 1.947915
AZN 1.842278
BAM 1.959802
BBD 2.184862
BDT 118.76253
BGN 1.956063
BHD 0.407809
BIF 3099.349072
BMD 1.082175
BND 1.454971
BOB 7.477339
BRL 5.342047
BSD 1.08211
BTN 89.792399
BWP 14.813251
BYN 3.540731
BYR 21210.629122
BZD 2.181295
CAD 1.460341
CDF 2986.803036
CHF 0.951573
CLF 0.03803
CLP 1049.363659
CNY 7.779707
COP 4247.753134
CRC 555.539624
CUC 1.082175
CUP 28.677636
CVE 110.760249
CZK 25.31911
DJF 192.323934
DKK 7.45427
DOP 63.577869
DZD 145.371352
EGP 33.437905
ERN 16.232624
ETB 61.326572
FJD 2.448959
FKP 0.856051
GBP 0.856173
GEL 2.862341
GGP 0.856051
GHS 13.524868
GIP 0.856051
GMD 73.264454
GNF 9322.936899
GTQ 8.440392
GYD 226.574792
HKD 8.463555
HNL 26.842332
HRK 7.607793
HTG 143.382808
HUF 387.297428
IDR 16943.613274
ILS 3.981446
IMP 0.856051
INR 89.753372
IQD 1417.649191
IRR 45483.813101
ISK 148.896189
JEP 0.856051
JMD 169.42913
JOD 0.767284
JPY 162.773717
KES 157.997469
KGS 96.779247
KHR 4417.438121
KMF 492.718451
KPW 974.006485
KRW 1443.410352
KWD 0.333017
KYD 0.901741
KZT 487.955493
LAK 22601.223799
LBP 96895.881894
LKR 337.128464
LRD 206.261605
LSL 20.518714
LTL 3.195381
LVL 0.654597
LYD 5.2431
MAD 10.906161
MDL 19.412823
MGA 4916.321349
MKD 61.631832
MMK 2272.440647
MNT 3692.303519
MOP 8.718485
MRU 43.016645
MUR 49.531516
MVR 16.663737
MWK 1821.300494
MXN 18.450978
MYR 5.185757
MZN 68.71531
NAD 20.518019
NGN 1739.055683
NIO 39.830628
NOK 11.33568
NPR 143.667718
NZD 1.750456
OMR 0.41656
PAB 1.08213
PEN 4.111166
PGK 4.041904
PHP 60.515767
PKR 302.470491
PLN 4.317283
PYG 7895.269178
QAR 3.939655
RON 4.976703
RSD 117.198427
RUB 99.565482
RWF 1377.608718
SAR 4.058253
SBD 9.210667
SCR 14.549336
SDG 650.387345
SEK 11.211165
SGD 1.454275
SHP 1.367328
SLE 24.456547
SLL 21372.955216
SOS 618.482756
SRD 38.629333
STD 22398.836671
SVC 9.468336
SYP 14070.626004
SZL 20.518255
THB 38.821965
TJS 11.854728
TMT 3.787612
TND 3.38396
TOP 2.556692
TRY 33.578479
TTD 7.350078
TWD 34.027939
TZS 2754.135629
UAH 41.806548
UGX 4212.602734
USD 1.082175
UYU 42.306396
UZS 13527.186875
VEF 3917680.77754
VES 39.228581
VND 26551.162526
VUV 130.031641
WST 2.971086
XAF 657.299299
XAG 0.047249
XAU 0.000534
XCD 2.924632
XDR 0.816868
XOF 656.336463
XPF 119.331742
YER 269.272153
ZAR 20.471823
ZMK 9740.874738
ZMW 24.699668
ZWL 348.459894
  • AEX

    -1.5300

    846.79

    -0.18%

  • BEL20

    8.4400

    3677.35

    +0.23%

  • PX1

    17.1500

    7812.09

    +0.22%

  • ISEQ

    76.4400

    9513.58

    +0.81%

  • OSEBX

    -2.7800

    1260

    -0.22%

  • PSI20

    24.2800

    6250.49

    +0.39%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    5.2000

    2265.23

    +0.23%

  • N150

    10.3300

    3239.63

    +0.32%

L'ambitieux Meta déçoit avec des profits en recul et moins d'utilisateurs sur Facebook
L'ambitieux Meta déçoit avec des profits en recul et moins d'utilisateurs sur Facebook

L'ambitieux Meta déçoit avec des profits en recul et moins d'utilisateurs sur Facebook

Meta, la maison mère de Facebook et Instagram, qui veut se réinventer avec le métavers, a vu son bénéfice net baisser au quatrième trimestre et le nombre d'utilisateurs de ses plateformes stagner en fin d'année, un constat sans précédent pour le géant des réseaux sociaux.

Taille du texte:

Au 31 décembre 2021, 2,8 milliards de personnes fréquentaient l'un de ses quatre services (Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp) au moins une fois par jour et 3,6 milliards au moins une fois par mois.

Des chiffres en légère augmentation sur un an, mais quasi équivalents à ceux du troisième trimestre.

Le réseau social d'origine, Facebook, a lui perdu environ 1 million d'utilisateurs quotidiens actifs en trois mois (1,929 milliard fin décembre).

Dave Weiner, le directeur financier du groupe, a cité une comparaison défavorable avec les mois précédents, quand la résurgence du Covid en Asie aurait accéléré l'adoption du service.

"Nous pensons aussi que des plateformes concurrentes nuisent à notre croissance, notamment auprès des jeunes audiences", a-t-il précisé lors d'une conférence téléphonique pour les analystes.

"Les gens ont beaucoup de choix sur la façon dont ils veulent passer leur temps. Et des applis comme TikTok grandissent très vite", a insisté Mark Zuckerberg, le fondateur et patron de Meta.

Les dirigeants de la société ont évoqué la concurrence de TikTok mais aussi d'autres réseaux à plusieurs reprises, alors qu'ils font face à de nombreuses enquêtes et plaintes pour abus de position dominante.

- La pomme grignote les marges -

Du côté des finances, Meta a réalisé un chiffre d'affaires de 33,67 milliards de dollars, conforme à ses prévisions, mais il n'en a dégagé "que" 10,3 milliards de dollars de bénéfice net au quatrième trimestre, soit 8% de moins que l'an passé.

Son titre dévissait de plus de 22% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York mercredi.

A titre d'explication pour cette performance décevante, Meta a mentionné la concurrence et les difficultés sur la chaîne d'approvisionnement dont souffrent ses clients, les annonceurs.

Le groupe californien a aussi noté que ses usagers passaient plus de temps sur les "Reels", un format de vidéos courtes inspiré de l'application TikTok "qui génère des taux de rémunération moins élevés" que les formats classiques d'Instagram.

Surtout, il avait prévenu que les règles imposées par Apple l'année dernière en matière de ciblage publicitaire risquaient d'avoir des conséquences négatives sur ses résultats.

La marque à la pomme exige des éditeurs d'applications qu'ils demandent la permission de collecter des données, au grand regret de sociétés comme Meta dont le modèle économique repose sur la vente de publicités personnalisées en fonction des goûts des consommateurs.

Ce changement éthique et technique "affecte la capacité de Meta à évaluer la performance des campagnes publicitaires", a commenté Debra Aho Williamson, analyste chez eMarketer.

"Nous estimons que certains annonceurs ont commencé à se retirer en partie de Meta fin 2021 et début 2022, pour tester des canaux numériques alternatifs."

- Avatars coûteux -

Ce sont les premiers résultats que le groupe américain publie depuis son changement de nom fin octobre.

Mark Zuckerberg avait alors annoncé vouloir se concentrer sur le "métavers", considéré dans la Silicon Valley comme l'avenir de l'internet : un univers parallèle où le public utilisera des lunettes de réalité augmentée ou virtuelle pour interagir, travailler ou se divertir.

Mais sa construction se traduit pour l'instant en dizaines de milliards de dollars d'investissements dans la branche Facebook Reality Labs.

Adam Mosseri, le patron d'Instagram, a annoncé mercredi que les utilisateurs pouvaient désormais créer leur avatar, destiné à servir d'identité dans le métavers.

"C'est une représentation virtuelle de qui vous êtes, plus dynamique qu'un profil. Vous aurez des vêtements que vous pouvez porter (...) et aussi de l'argent, et n'importe quel bien numérique que vous possédez", a-t-il précisé dans une vidéo.

L'objectif est que les personnes puissent "emmener cette identité et ces biens où qu'elles aillent dans le métavers, sur les applis conçues par Meta ou par n'importe quelle entreprise dans le monde", a-t-il ajouté.

"Il y a beaucoup d'incertitudes autour de ces investissements", a noté Mme Williamson.

"Meta va sans doute tester les pubs et le e-commerce dans ses applis de Métavers cette année, mais ces efforts seront très expérimentaux et ne vont sans doute pas déboucher sur beaucoup de recettes à court terme".

La confiance des investisseurs est aussi entamée par l'échec majeur de Diem, le projet de monnaie numérique lancé en grande pompe en 2019 pour offrir un nouveau mode de paiement en dehors des circuits bancaires traditionnels.

L'entité indépendante qui s'en occupait a fait savoir lundi qu'elle allait se démanteler faute d'avoir su convaincre les régulateurs.

(U.Gruber--BBZ)