Berliner Boersenzeitung - Le 77e Festival de Cannes s'ouvre avec #MeToo en tête

EUR -
AED 3.986748
AFN 77.996197
ALL 100.365182
AMD 421.557787
ANG 1.95626
AOA 923.14689
ARS 966.011532
AUD 1.633389
AWG 1.956454
AZN 1.846125
BAM 1.957461
BBD 2.19166
BDT 127.318058
BGN 1.957327
BHD 0.409189
BIF 3115.644326
BMD 1.085411
BND 1.464643
BOB 7.500366
BRL 5.574893
BSD 1.085421
BTN 90.334669
BWP 14.7275
BYN 3.552215
BYR 21274.059831
BZD 2.187957
CAD 1.483258
CDF 3039.151129
CHF 0.990651
CLF 0.035753
CLP 986.537299
CNY 7.864238
CNH 7.869226
COP 4155.637943
CRC 556.572377
CUC 1.085411
CUP 28.763397
CVE 110.358664
CZK 24.735654
DJF 193.264028
DKK 7.462523
DOP 63.804152
DZD 145.994281
EGP 51.159885
ERN 16.281168
ETB 62.364731
FJD 2.459655
FKP 0.864095
GBP 0.851788
GEL 2.952496
GGP 0.864095
GHS 15.793404
GIP 0.864095
GMD 73.536458
GNF 9330.919386
GTQ 8.434158
GYD 227.212841
HKD 8.474836
HNL 26.825768
HRK 7.576123
HTG 144.362524
HUF 387.075024
IDR 17397.513673
ILS 3.986113
IMP 0.864095
INR 90.346319
IQD 1421.906808
IRR 45655.11147
ISK 150.11003
JEP 0.864095
JMD 169.483845
JOD 0.76945
JPY 169.905933
KES 143.826411
KGS 95.510649
KHR 4425.756251
KMF 493.699306
KPW 976.869766
KRW 1476.755698
KWD 0.333145
KYD 0.904568
KZT 480.888142
LAK 23208.697807
LBP 97201.69753
LKR 325.746469
LRD 210.108486
LSL 19.852395
LTL 3.204937
LVL 0.656554
LYD 5.252458
MAD 10.796663
MDL 19.190287
MGA 4807.07989
MKD 61.658242
MMK 2279.434614
MNT 3744.668449
MOP 8.729109
MRU 43.123504
MUR 50.219541
MVR 16.769945
MWK 1881.997299
MXN 18.054567
MYR 5.106312
MZN 68.857518
NAD 19.852024
NGN 1571.135982
NIO 39.95391
NOK 11.516571
NPR 144.535671
NZD 1.770235
OMR 0.417689
PAB 1.085421
PEN 4.051138
PGK 4.21858
PHP 63.084211
PKR 302.079683
PLN 4.2636
PYG 8162.928083
QAR 3.952253
RON 4.975536
RSD 117.139783
RUB 97.899594
RWF 1427.311395
SAR 4.070955
SBD 9.226246
SCR 14.643782
SDG 652.332799
SEK 11.592951
SGD 1.463676
SHP 1.371363
SLE 24.798719
SLL 22760.531511
SOS 619.769899
SRD 35.287083
STD 22465.820731
SVC 9.498061
SYP 2727.128085
SZL 19.938923
THB 39.609365
TJS 11.690222
TMT 3.798939
TND 3.388107
TOP 2.567377
TRY 34.970093
TTD 7.366252
TWD 34.937543
TZS 2822.195081
UAH 43.360101
UGX 4151.523503
USD 1.085411
UYU 41.575286
UZS 13811.722357
VEF 3931959.150861
VES 39.618315
VND 27644.880962
VUV 128.862179
WST 3.042509
XAF 656.5142
XAG 0.035392
XAU 0.000458
XCD 2.933378
XDR 0.819996
XOF 656.5142
XPF 119.331742
YER 271.787948
ZAR 19.912694
ZMK 9770.002049
ZMW 28.73739
ZWL 349.501969
  • AEX

    3.2800

    913.79

    +0.36%

  • BEL20

    -20.7800

    3976.1

    -0.52%

  • PX1

    -1.6200

    8090.61

    -0.02%

  • ISEQ

    59.3100

    10112.26

    +0.59%

  • OSEBX

    6.6700

    1424.98

    +0.47%

  • PSI20

    -10.4300

    6939.78

    -0.15%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    49.4400

    2059.11

    +2.46%

  • N150

    -6.6600

    3497.44

    -0.19%

Le 77e Festival de Cannes s'ouvre avec #MeToo en tête
Le 77e Festival de Cannes s'ouvre avec #MeToo en tête / Photo: Sameer Al-DOUMY - AFP

Le 77e Festival de Cannes s'ouvre avec #MeToo en tête

Le 77e Festival de Cannes ouvre mardi avec la vague #MeToo dans tous les esprits, et sur le tapis rouge, un défilé de stars dont une légende d'Hollywood, Meryl Streep, invitée d'honneur.

Taille du texte:

Le sujet des violences sexuelles est présent comme rarement, sept ans après la chute du producteur américain Harvey Weinstein, et cinq mois après la prise de parole, en France, de Judith Godrèche.

Cette dernière, qui a accusé les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon de viols dans son adolescence, présentera mercredi son court métrage "Moi aussi", réalisé en hommage aux victimes.

La question des violences sexuelles sera présente dès la soirée d'ouverture, la maîtresse de cérémonie Camille Cottin promettant à l'AFP de ne pas oublier "les remises en question profondes" du métier.

"Il va y avoir des prises de paroles de personnalités fortes, puissantes, des femmes puissantes qui vont, elles aussi, porter une parole et qui sont des invitées importantes de cette cérémonie", a-t-elle assuré.

Si aucune des personnalités invitées cette année n'a fait l'objet de mises en cause publiques, neuf femmes ont accusé, la plupart anonymement, le producteur Alain Sarde de les avoir violées ou agressées sexuellement, révélait le magazine Elle lundi.

Le Festival de Cannes tout comme le site d'investigation Mediapart ont en revanche démenti les rumeurs persistantes relayées par certains médias d'une liste de personnalités du cinéma qui seraient mises en cause pour ce type de faits.

"Il n'y a pas deux choses séparées, le festival d'un côté et tout ce qui se passe autour", a estimé Camille Cottin, faisant également référence au mouvement social des petites mains du Festival de Cannes, qui demandent moins de précarité et protestent contre le durcissement du régime d'assurance-chômage.

Elle pourra puiser dans ses talents d'humoriste, le milieu dans lequel elle a commencé, pour faire le lien entre ces sujets graves et le 7e art, dont le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, a souligné la nécessité qu'il reste "l'intérêt de tous" à Cannes.

- Rare sur la Croisette -

Visage connu des deux côtés de l'Atlantique depuis son rôle d'agent de star dans la série "Dix pour cent", elle remettra une Palme d'or d'honneur à la star de la soirée, Meryl Streep, 35 ans après son prix d'interprétation pour "Un cri dans la nuit".

Légende d'Hollywood avec 21 nominations aux Oscars et des rôles dans des films aussi culte que "Kramer contre Kramer" (1979), "Le choix de Sophie" (1982), "Sur la route de Madison" (1995) ou "Le Diable s'habille en Prada" (2006), elle reste une figure rare sur la Croisette.

Elle y croisera Greta Gerwig, une cinéaste qui l'a fait tourner dans "Les filles du docteur March" (2019).

Greta Gerwig, qui est depuis devenue la première réalisatrice à engranger plus d'un milliard de dollars de recettes avec un film, "Barbie", fera mardi ses premiers pas de présidente du jury cannois, un signe de plus de l'évolution des rapports de force dans le 7e art.

Côté glamour, elle retrouvera sur le tapis rouge les autres membres de son jury, dont Omar Sy, Eva Green et Lily Gladstone, avec lesquels elle a partagé lundi soir un premier dîner rose bonbon, Barbie oblige, concocté en son honneur par le chef des stars Jean Imbert.

Au menu, une "tartelette fenouil et marshamallow à la rose", ou un "Barbie Tuna", hibiscus et barbajuan à la tomate.

Ils seront rejoints par le quatuor de stars françaises du film d'ouverture: Léa Seydoux, Louis Garrel, Vincent Lindon et Raphäel Quenard. Le réalisateur Quentin Dupieux les a réunis pour une pure comédie sur le cinéma, "Le deuxième acte", qui appuie là où ça fait mal, du politiquement correct à l'ego des acteurs.

La cérémonie d'ouverture pourra également célébrer une bonne nouvelle pour les cinéphiles: la venue inespérée à Cannes du cinéaste iranien Mohammad Rasoulof, tout juste condamné à cinq ans de prison, mais qui a fui son pays. Son film sera présenté au dernier jour de la compétition, juste avant le palmarès le 25 mai.

(U.Gruber--BBZ)