Berliner Boersenzeitung - JO-2022: les épreuves ont commencé, le curling a posé la première pierre

EUR -
AED 3.975758
AFN 78.482387
ALL 103.753853
AMD 439.580139
ANG 1.95123
AOA 900.06655
ARS 908.134927
AUD 1.64922
AWG 1.948421
AZN 1.844473
BAM 1.955748
BBD 2.186072
BDT 118.828473
BGN 1.954029
BHD 0.408037
BIF 3102.319162
BMD 1.082456
BND 1.455781
BOB 7.4808
BRL 5.394208
BSD 1.082686
BTN 89.989065
BWP 14.943808
BYN 3.543154
BYR 21216.13942
BZD 2.182372
CAD 1.461451
CDF 2992.991488
CHF 0.95354
CLF 0.038504
CLP 1062.441908
CNY 7.789398
COP 4290.119882
CRC 557.079977
CUC 1.082456
CUP 28.685086
CVE 110.681562
CZK 25.351018
DJF 192.374523
DKK 7.45441
DOP 63.652625
DZD 145.839884
EGP 33.445772
ERN 16.236841
ETB 61.36486
FJD 2.41951
FKP 0.855961
GBP 0.853809
GEL 2.868932
GGP 0.855961
GHS 13.395438
GIP 0.855961
GMD 72.822277
GNF 9303.710503
GTQ 8.460696
GYD 226.513951
HKD 8.470273
HNL 26.872016
HRK 7.609769
HTG 143.588155
HUF 388.830681
IDR 16878.737856
ILS 3.929753
IMP 0.855961
INR 89.710393
IQD 1418.017482
IRR 45498.339857
ISK 149.09792
JEP 0.855961
JMD 169.337824
JOD 0.767504
JPY 162.803604
KES 158.03897
KGS 96.804465
KHR 4416.421239
KMF 492.463815
KPW 974.198977
KRW 1439.877725
KWD 0.333184
KYD 0.902288
KZT 488.303726
LAK 22612.508158
LBP 97042.189104
LKR 336.625675
LRD 206.370667
LSL 20.772745
LTL 3.196212
LVL 0.654767
LYD 5.2395
MAD 10.885724
MDL 19.385303
MGA 4908.938757
MKD 61.618354
MMK 2273.597275
MNT 3685.04062
MOP 8.724386
MRU 43.02804
MUR 49.511952
MVR 16.673873
MWK 1821.773978
MXN 18.53298
MYR 5.171438
MZN 68.740001
NAD 20.772741
NGN 1739.507314
NIO 39.861488
NOK 11.402998
NPR 143.982825
NZD 1.747068
OMR 0.416721
PAB 1.082686
PEN 4.125786
PGK 4.032191
PHP 60.524492
PKR 302.790072
PLN 4.307204
PYG 7881.716705
QAR 3.940686
RON 4.975189
RSD 117.199728
RUB 100.727993
RWF 1380.131518
SAR 4.059904
SBD 9.20138
SCR 14.902711
SDG 650.556479
SEK 11.168809
SGD 1.45395
SHP 1.37066
SLE 24.326527
SLL 21378.508201
SOS 618.627624
SRD 38.644806
STD 22404.655652
SVC 9.473878
SYP 14073.970275
SZL 20.772732
THB 38.903872
TJS 11.855283
TMT 3.799421
TND 3.381056
TOP 2.554925
TRY 33.61741
TTD 7.358939
TWD 34.185591
TZS 2760.2634
UAH 41.439811
UGX 4259.945269
USD 1.082456
UYU 42.348869
UZS 13571.297185
VEF 3920476.236401
VES 39.169998
VND 26671.718128
VUV 130.055299
WST 2.969683
XAF 655.948573
XAG 0.047093
XAU 0.000531
XCD 2.925392
XDR 0.817289
XOF 654.348602
XPF 119.331742
YER 270.993276
ZAR 20.8585
ZMK 9743.407668
ZMW 24.874336
ZWL 348.55042
  • AEX

    -2.5700

    854.97

    -0.3%

  • BEL20

    11.4600

    3707.48

    +0.31%

  • PX1

    55.3800

    7966.68

    +0.7%

  • ISEQ

    98.4900

    9660.86

    +1.03%

  • OSEBX

    -2.7800

    1260.8

    -0.22%

  • PSI20

    42.7800

    6242.11

    +0.69%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    7.0800

    2291.87

    +0.31%

  • N150

    0.6500

    3268.76

    +0.02%

JO-2022: les épreuves ont commencé, le curling a posé la première pierre
JO-2022: les épreuves ont commencé, le curling a posé la première pierre

JO-2022: les épreuves ont commencé, le curling a posé la première pierre

Le curling a lancé mercredi les compétitions sportives aux Jeux olympiques de Pékin (4-20 février), deux jours avant la cérémonie d'ouverture et après des semaines marquées par les inquiétudes concernant le Covid-19 et les tensions politiques liées aux boycotts diplomatiques.

Taille du texte:

L'histoire retiendra que les Etats-Unis ont été les premiers vainqueurs de cette quinzaine olympique en dominant l'Australie (6-5) lors du tour préliminaire du tournoi de double mixte.

Et contrairement aux JO de Tokyo à huis clos l'été dernier, un public - certes clairsemé - a pu assister aux rencontres. Les spectateurs, des invités parmi la population résidente puisque la Chine a décidé d'inviter du public après avoir interdit les voyageurs étrangers et refusé de vendre des billets, ont même pu s'enflammer pour la victoire de la Chine, face à la Suisse (7-6).

Plus tôt dans la journée, la flamme olympique avait fait son entrée dans la capitale chinoise, première ville de l'histoire à accueillir les JO d'été (2008) et d'hiver.

Sous une température de -5 degrés, le vice-Premier ministre chinois Han Zheng a allumé la longue torche rouge et argent avant de la passer aux premiers relayeurs. Parmi eux figuraient l'ex-basketteur de NBA Yao Ming ou l'astronaute Jing Haipeng.

Le curling a donc lancé la quinzaine sportive, à l'issue de laquelle 109 titres olympiques seront décernés dans 15 disciplines regroupant près de 3.000 sportifs.

Les épreuves sont organisées autour de trois zones distinctes. A Pékin, auront lieu les sports de glace et le big air, organisé sur une impressionnante plateforme de 60 m de haut sur les ruines d'une ancienne aciérie.

La station de Zhangjiakou, à 180 km au nord-ouest de Pékin, reçoit les épreuves nordiques, le biathlon, le snowboard et le ski freestyle, à l'exception du big air, et enfin la ville de Yanqing, à 75 km au nord-ouest de Pékin, est le théâtre des épreuves de ski alpin et de luge, skeleton et bobsleigh.

- Premier titre samedi -

Les temps forts seront comme à chaque fois le ski alpin et notamment la consécration du roi et de la reine de la vitesse, avec la descente hommes dès dimanche et la descente femmes le jeudi 15, le patinage artistique, avec les danseurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron et le Japonais Yuzuru Hanyu qui vise un rarissime triplé.

Les épreuves de ski freestyle et de snowboard s'annoncent très spectaculaires, avec la présence de la légende Shaun White, 35 ans, qui compte déjà à son palmarès trois titres olympiques en half-pipe.

Perrine Laffont (bosses), Tess Ledeux (slopestyle et big air) et le skicross sont les atouts tricolores.

Le clan français comptera aussi sur le biathlon, attendu comme l'un des principaux pourvoyeurs de médailles, avec Quentin-Fillon-Maillet et Emilien Jacquelin qui dominent la saison de Coupe du monde, ou encore Julia Simon et Justine Braisaz-Bouchet toujours capables de podiums.

Jeudi, le hockey sur glace et le ski de bosses débuteront à leur tour, avec notamment les premiers sauts de Perrine Laffont, championne olympique 2018 et à nouveau favorite cette année.

Plus encore que d'habitude, les polémiques n'ont pas manqué avant ce rendez-vous de Pékin, dont la première médaille sera distribuée samedi avec le skiathlon femmes.

Polémiques diplomatico-politiques d'abord: suivant les Etats-Unis, plusieurs pays (Grande-Bretagne, Canada, Australie...) ont décidé un boycott diplomatique pour dénoncer les violations des droits humains en Chine et n'enverront pas de responsables officiels à Pékin.

- Stratégie zéro Covid -

La France sera normalement représentée par la ministre des Sports Roxana Maracineanu, du 11 au 15 février, alors que Tony Estanguet, le patron de Paris-2024, a été contraint de renoncer au voyage, positif au Covid.

Par crainte de la transmission du virus dans la population, alors que les autorités chinoises prônent la stratégie zéro Covid, les organisateurs ont mis en place des bulles sanitaires très strictes et hermétiques.

Hôtels et sites barricadés, tests anti-Covid quotidiens pour les quelque 60.000 personnes vivant dans la bulle, port du masque obligatoire, utilisation de robots pour servir café, boissons et repas dans certains lieux de restauration sont les signes de la crainte locale.

Enfin, il y a la question environnementale. L'absence récurrente de neige sur les montagnes de Zhangjiakou et de Yanqing est compensée par des tonnes de neige artificielle déposée sur les pistes dessinées au milieu de paysages vierges de toutes traces blanches.

Mais les sportifs préfèrent eux se concentrer sur l'aspect sportif. "Je suis sur le site pour la compétition. Il fallait se poser la question avant, au moment de l'attribution des Jeux", a indiqué Alexis Pinturault, l'une des grandes chances de médailles françaises en ski alpin.

"Sinon ils ont fait du bon travail, on est très bien accueillis et tout est magnifique", a-t-il assuré.

(T.Renner--BBZ)