Berliner Boersenzeitung - Wall Street ouvre en ordre dispersé, les résultats plaisent, la Fed inquiète

EUR -
AED 3.974286
AFN 79.827681
ALL 103.641408
AMD 439.601792
ANG 1.950219
AOA 899.828371
ARS 906.696106
AUD 1.651345
AWG 1.947915
AZN 1.842278
BAM 1.959802
BBD 2.184862
BDT 118.76253
BGN 1.956063
BHD 0.407809
BIF 3099.349072
BMD 1.082175
BND 1.454971
BOB 7.477339
BRL 5.342047
BSD 1.08211
BTN 89.792399
BWP 14.813251
BYN 3.540731
BYR 21210.629122
BZD 2.181295
CAD 1.460341
CDF 2986.803036
CHF 0.951573
CLF 0.03803
CLP 1049.363659
CNY 7.779707
COP 4247.753134
CRC 555.539624
CUC 1.082175
CUP 28.677636
CVE 110.760249
CZK 25.31911
DJF 192.323934
DKK 7.45427
DOP 63.577869
DZD 145.371352
EGP 33.437905
ERN 16.232624
ETB 61.326572
FJD 2.448959
FKP 0.856051
GBP 0.856173
GEL 2.862341
GGP 0.856051
GHS 13.524868
GIP 0.856051
GMD 73.264454
GNF 9322.936899
GTQ 8.440392
GYD 226.574792
HKD 8.463555
HNL 26.842332
HRK 7.607793
HTG 143.382808
HUF 387.297428
IDR 16943.613274
ILS 3.981446
IMP 0.856051
INR 89.753372
IQD 1417.649191
IRR 45483.813101
ISK 148.896189
JEP 0.856051
JMD 169.42913
JOD 0.767284
JPY 162.773717
KES 157.997469
KGS 96.779247
KHR 4417.438121
KMF 492.718451
KPW 974.006485
KRW 1443.410352
KWD 0.333017
KYD 0.901741
KZT 487.955493
LAK 22601.223799
LBP 96895.881894
LKR 337.128464
LRD 206.261605
LSL 20.518714
LTL 3.195381
LVL 0.654597
LYD 5.2431
MAD 10.906161
MDL 19.412823
MGA 4916.321349
MKD 61.631832
MMK 2272.440647
MNT 3692.303519
MOP 8.718485
MRU 43.016645
MUR 49.531516
MVR 16.663737
MWK 1821.300494
MXN 18.450978
MYR 5.185757
MZN 68.71531
NAD 20.518019
NGN 1739.055683
NIO 39.830628
NOK 11.33568
NPR 143.667718
NZD 1.750456
OMR 0.41656
PAB 1.08213
PEN 4.111166
PGK 4.041904
PHP 60.515767
PKR 302.470491
PLN 4.317283
PYG 7895.269178
QAR 3.939655
RON 4.976703
RSD 117.198427
RUB 99.565482
RWF 1377.608718
SAR 4.058253
SBD 9.210667
SCR 14.549336
SDG 650.387345
SEK 11.211165
SGD 1.454275
SHP 1.367328
SLE 24.456547
SLL 21372.955216
SOS 618.482756
SRD 38.629333
STD 22398.836671
SVC 9.468336
SYP 14070.626004
SZL 20.518255
THB 38.821965
TJS 11.854728
TMT 3.787612
TND 3.38396
TOP 2.556692
TRY 33.578479
TTD 7.350078
TWD 34.027939
TZS 2754.135629
UAH 41.806548
UGX 4212.602734
USD 1.082175
UYU 42.306396
UZS 13527.186875
VEF 3917680.77754
VES 39.228581
VND 26551.162526
VUV 130.031641
WST 2.971086
XAF 657.299299
XAG 0.047249
XAU 0.000534
XCD 2.924632
XDR 0.816868
XOF 656.336463
XPF 119.331742
YER 269.272153
ZAR 20.471823
ZMK 9740.874738
ZMW 24.699668
ZWL 348.459894
  • AEX

    -1.5300

    846.79

    -0.18%

  • BEL20

    8.4400

    3677.35

    +0.23%

  • PX1

    17.1500

    7812.09

    +0.22%

  • ISEQ

    76.4400

    9513.58

    +0.81%

  • OSEBX

    -2.7800

    1260

    -0.22%

  • PSI20

    24.2800

    6250.49

    +0.39%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    5.2000

    2265.23

    +0.23%

  • N150

    10.3300

    3239.63

    +0.32%

Wall Street ouvre en ordre dispersé, les résultats plaisent, la Fed inquiète
Wall Street ouvre en ordre dispersé, les résultats plaisent, la Fed inquiète

Wall Street ouvre en ordre dispersé, les résultats plaisent, la Fed inquiète

La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé vendredi, entre bons résultats d'entreprises et inquiétudes sur la trajectoire de la Banque centrale américaine (Fed) après une bonne surprise sur l'emploi américain.

Taille du texte:

Vers 15H00 GMT, le Dow Jones reculait de 0,25%, l'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 0,59%, et l'indice élargi S&P 500, 0,10%.

En tout début de matinée les contrats à terme sur les indices laissaient présager d'une ouverture en hausse, soutenue par les bons résultats d'Amazon et au lendemain d'une séance chamboulée par la chute de Meta (Facebook).

Mais la publication du rapport mensuel sur l'emploi a coupé la place new-yorkaise dans son élan, avant une ouverture contrastée.

L'économie américaine a créé 467.000 emplois en janvier, plus du triple de ce qui était pronostiqué par les économistes (150.000).

En outre, le chiffre de décembre a fait l'objet d'une révision majeure, passant de 199.000 créations à 510.000.

Le taux de participation au marché du travail (proportion des individus de 16 ans et plus qui ont ou cherchent un emploi), indicateur très suivi, a sensiblement remonté, à 62,2% (contre 61,9% en décembre).

"C'est une bonne nouvelle pour l'économie", a commenté Peter Cardillo, de Spartan Capital Securities. "Il n'y a aucune trace d'un impact du variant (Omicron) sur le marché du travail."

"Malheureusement pour le marché, (le rapport) devrait renforcer les craintes que la Réserve fédérale soit contrainte de relever les taux plus rapidement et plus fort" que prévu, a expliqué Cliff Hodge, responsable de l'investissement chez Cornerstone Wealth.

"Tant pis pour les bons résultats d'Amazon", a réagi John Lynch, responsable de l'investissement chez Comerica Wealth Management.

Le rapport sur l'emploi "remet les 50 points de base sur la table pour la prochaine réunion de la Fed, en mars", selon lui.

Après les déclarations de la Fed la semaine dernière, une proportion conséquente des investisseurs avaient prévenu d'une possible hausse d'un demi-point (50 points de base) du taux directeur en mars, ce qui serait une première depuis 2000.

Mais depuis le début de la semaine, la perspective avait semblé s'éloigner, avant de revenir dans les esprits vendredi.

Le marché obligataire a violemment réagi. Le rendement de référence des emprunts d'État américains à 10 ans est monté à 1,91%, pour la première fois depuis 25 mois.

A la cote, témoin d'une fonte de capitalisation sans précédent jeudi (plus de 230 milliards de dollars), Meta (Facebook) restait en baisse vendredi (-1,50% à 234,20 dollars).

Malmené jeudi, Amazon s'envolait dans les premiers échanges (+10,20% à 3.060,18 dollars), salué pour ses résultats meilleurs qu'attendu.

Wall Street ne lui a pas tenu rigueur de la compression de ses marges, liées aux difficultés d'approvisionnement et à l'augmentation du coût du travail.

En passe d'être racheté par Microsoft, l'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard (+0,28% à 79,18 dollars) a publié jeudi des résultats sensiblement inférieurs aux attentes, faute d'avoir pu suffisamment capitaliser sur les tendances actuelles, notamment l'explosion des jeux sur smartphone.

Tronçonné jeudi (-23,60%), Snap était en orbite (+44,43% à 35,38 dollars), au lendemain de la publication de son premier trimestre bénéficiaire.

La maison mère de Snapchat a fait état d'une croissance toujours soutenue de ses utilisateurs, qui tranchait avec l'essoufflement de Meta (Facebook).

En difficulté au troisième trimestre après la mise à jour du système d'exploitation de l'iPhone d'Apple (iOS), qui limite le recueil des données personnelles, Snap a indiqué jeudi que son chiffre d'affaire publicitaire avait moins souffert fin 2021.

Il entraînait avec lui d'autres réseaux sociaux, Twitter (+2,86%) ou Pinterest (+6,77%), qui avaient aussi perdu beaucoup de terrain jeudi.

Malgré un chiffre d'affaires en hausse de plus de 32% au quatrième trimestre, Ford était sanctionné pour son bénéfice inférieur aux attentes (-10,21% à 17,86 dollars).

(T.Renner--BBZ)