Berliner Boersenzeitung - Au Palais des arts de Lviv, "QG" de l'aide humanitaire ukrainienne

EUR -
AED 3.935672
AFN 76.021312
ALL 100.451015
AMD 417.240403
ANG 1.935134
AOA 916.691547
ARS 970.524041
AUD 1.608636
AWG 1.928744
AZN 1.761418
BAM 1.95736
BBD 2.167948
BDT 126.160572
BGN 1.957535
BHD 0.403753
BIF 3087.346759
BMD 1.071524
BND 1.452451
BOB 7.419984
BRL 5.843987
BSD 1.073766
BTN 89.810671
BWP 14.52714
BYN 3.513434
BYR 21001.874238
BZD 2.164346
CAD 1.466164
CDF 3051.700363
CHF 0.955476
CLF 0.036211
CLP 999.174685
CNY 7.780125
CNH 7.809467
COP 4462.308937
CRC 561.247414
CUC 1.071524
CUP 28.395391
CVE 110.355032
CZK 24.913576
DJF 191.184192
DKK 7.458891
DOP 63.330486
DZD 144.324831
EGP 51.124773
ERN 16.072863
ETB 61.946983
FJD 2.40316
FKP 0.84072
GBP 0.846311
GEL 2.967835
GGP 0.84072
GHS 16.26712
GIP 0.84072
GMD 72.622544
GNF 9242.454139
GTQ 8.332798
GYD 224.641176
HKD 8.360536
HNL 26.552167
HRK 7.520426
HTG 142.452896
HUF 396.704506
IDR 17637.288263
ILS 3.99019
IMP 0.84072
INR 89.58746
IQD 1406.634466
IRR 45111.168079
ISK 149.102245
JEP 0.84072
JMD 166.984675
JOD 0.759385
JPY 170.303782
KES 137.693631
KGS 93.11213
KHR 4426.508061
KMF 492.847736
KPW 964.371917
KRW 1489.636743
KWD 0.328605
KYD 0.894822
KZT 494.448778
LAK 23555.998166
LBP 96153.548874
LKR 327.784362
LRD 208.41003
LSL 19.451288
LTL 3.163932
LVL 0.648154
LYD 5.206199
MAD 10.684117
MDL 19.198484
MGA 4839.044694
MKD 61.580067
MMK 3480.26879
MNT 3696.75858
MOP 8.631881
MRU 42.116574
MUR 49.984132
MVR 16.48544
MWK 1861.6754
MXN 19.661558
MYR 5.054913
MZN 68.250776
NAD 19.451288
NGN 1595.499629
NIO 39.521875
NOK 11.295954
NPR 143.69455
NZD 1.750244
OMR 0.412442
PAB 1.073766
PEN 4.103872
PGK 4.186376
PHP 63.037706
PKR 299.144263
PLN 4.328417
PYG 8080.517024
QAR 3.916195
RON 4.975947
RSD 117.053996
RUB 93.625367
RWF 1409.636887
SAR 4.019829
SBD 9.043847
SCR 14.509577
SDG 643.986328
SEK 11.240616
SGD 1.450405
SHP 1.353817
SLE 24.481438
SLL 22469.328678
SOS 613.594871
SRD 32.887756
STD 22178.387455
SVC 9.395578
SYP 2692.237144
SZL 19.44168
THB 39.367678
TJS 11.408608
TMT 3.750335
TND 3.360041
TOP 2.526766
TRY 35.197208
TTD 7.292882
TWD 34.66372
TZS 2812.751144
UAH 43.504473
UGX 4021.243176
USD 1.071524
UYU 42.294506
UZS 13575.822351
VEF 3881652.691254
VES 38.932242
VND 27272.969594
VUV 127.213469
WST 3.000927
XAF 656.486463
XAG 0.035117
XAU 0.000454
XCD 2.895847
XDR 0.814813
XOF 656.486463
XPF 119.331742
YER 268.255683
ZAR 19.243701
ZMK 9645.000691
ZMW 27.353061
ZWL 345.030354
  • AEX

    9.0600

    933.84

    +0.98%

  • BEL20

    27.8000

    3889.35

    +0.72%

  • PX1

    101.4400

    7671.34

    +1.34%

  • ISEQ

    -39.3000

    9545.64

    -0.41%

  • OSEBX

    5.0600

    1409.34

    +0.36%

  • PSI20

    109.2500

    6650.92

    +1.67%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    27.4900

    2094.59

    +1.33%

  • N150

    49.9300

    3378.63

    +1.5%

Au Palais des arts de Lviv, "QG" de l'aide humanitaire ukrainienne
Au Palais des arts de Lviv, "QG" de l'aide humanitaire ukrainienne

Au Palais des arts de Lviv, "QG" de l'aide humanitaire ukrainienne

Le Palais des arts de Lviv est une ruche: de 06H00 à 22H00, quand le couvre-feu s'abat sur cette ville de l'Ouest ukrainien, des centaines de volontaires récupèrent, trient et redistribuent l'aide arrivée d'Ukraine et d'Europe.

Taille du texte:

Sur le parking de cet imposant bâtiment public, des centaines de cartons et quelques générateurs électriques sont entreposés. Un long 36 tonnes rouge vient d'arriver. Aussitôt, une chaîne de bras s'organise pour en décharger des sacs remplis de vêtements qui seront ensuite triés.

La destination future de ces tonnes de dons? "Partout!", s'exclame Iouriï Vyzniak, le directeur du Palais des arts.

Il y a bien sûr l'armée et les forces d'autodéfense qui tiennent les checkpoints de la région, ravitaillés en nourriture.

Mais aussi des millions d'Ukrainiens soudainement dans le besoin à travers le pays, dont des dizaines de milliers de déplacés échoués à Lviv, voulant pour certains rejoindre l'Union européenne.

"Hier, par exemple, nous avons envoyé une cinquantaine de bus (remplis d'aide). Hier également, nous avons envoyé 40 tonnes de fret humanitaire à Odessa (Sud) et environ 10 tonnes, si je me souviens bien, à Kherson et à Kiev également", reprend Iouriï Vyzniak, la cinquantaine dynamique et élégante, malgré la fatigue.

Le "quartier général humanitaire", comme il l'appelle, est son initiative. Il l'a fondé le matin du 24 février, "c'est-à-dire que deux à trois heures seulement après le début des bombardements des forces d'occupation russes, ce siège était déjà créé", assure-t-il, pas la moindre trace de fierté dans sa voix.

- "D'abord l'indépendance" -

Dans le hall principal du bâtiment de 9.000 m2, le va-et-vient est permanent et chacun semble savoir ce qu'il doit faire. Celui qui reste les bras ballants est immédiatement houspillé. D'immenses seaux de "vareniki", les raviolis ukrainiens, circulent pour ravitailler les bénévoles.

Iouriï Vyzniak attrape le bras d'Iryna Dudko, queue de cheval brune tirée en arrière et bout de papier "Bénévole" scotché à la hâte sur la poitrine. C'est elle qui fera la visite. Dans une autre vie, c'est-à-dire avant le 24 février, elle était vendeuse.

Mais aujourd'hui, "le travail, c'est ce qui vient en dernier. L'important, c'est avant tout la santé, et l'indépendance".

Le système est déjà parfaitement rodé. Au sous-sol, les médicaments. Au rez-de-chaussée, la nourriture et le stand où les déplacés peuvent indiquer leurs besoins. Au premier étage, dans la salle de concert, on trie les vêtements et les jouets pour les enfants. Et au deuxième, les biens pour les nourrissons.

Là, une dizaine de femmes et quelques hommes emballent soigneusement des paquets de couches par taille dans des sacs-poubelles noirs. Derrière eux, un mur de deux mètres de haut de couches.

La nuit, le travail ralentit mais ne s'arrête pas. "Ceux qui ont les laissez-passer appropriés continuent", précise Iouriï Vyzniak.

- Eglise et hipsters -

Partout dans Lviv, une ville à la forte identité qui se revendique capitale culturelle du pays, des initiatives fleurissent.

Dans un espace artistique du centre-ville, les soirées drum&bass et l'art contemporain ont laissé place à l'accueil de déplacés, dont certains sont hébergés dans les locaux d'un "barbershop" hipster.

"Pour l'instant, on héberge 11 personnes, mais on attend du monde de Kharkiv (Est) aujourd'hui", explique Stepok, coordinateur du lieu, revenu à Lviv en 2020 après sept années au Vietnam.

L'aide ne se limite plus aux déplacés. Une dame âgée passe, sur le chemin de la pharmacie. Une jeune fille l'arrête: "attendez madame, on vous a commandé vos médicaments, ils sont là!".

Dans l'église grecque-catholique des Saints Apôtres Pierre et Paul, c'est l'aumônier militaire Roman Mentukh qui a pris en charge la récolte des dons.

"Ce sont des moments très émouvants, surtout quand des personnes âgées viennent et qu'on comprend qu'elles apportent les dernières choses qu'il leur reste", raconte le jeune homme à la petite barbe rousse qui accepte "tout sauf des armes".

Dans cette église dont un autel est dédié aux morts de l'armée ukrainienne, les dons sont exclusivement destinés aux soldats. Dans un coin de la nef, sous les peintures du 17e siècle, des tenues de camouflage attendent d'être embarquées.

Roman Mentukh raconte avec émotion la messe qu'il a célébrée le matin du 24 février devant des paroissiens en pleurs et se dit fier. "Les gens ont évidemment ressenti de la panique au début, mais maintenant, ils s'organisent (...) Parce qu'ils comprennent que la victoire dépend de chacun de nous".

(Y.Yildiz--BBZ)